Helleu guillaume

architecte & landscape designer

Précédent

La citadelle des obliques

Suivant

La citadelle des obliques est un projet de redéveloppement du quartier de Beaugrenelle à Paris. Sa conception se développe autour de deux références distinctes. La première, la citadelle de Kowloon en Chine, introduit la notion de densité dans le projet. La deuxième plus occidentale reprend la théorie de la fonction oblique développée par Claude Parent afin de repenser les systèmes et moyens de communications. L’intervention a donc portée sur la densification extrême de l’espace urbain ainsi que sur ses moyens de communications. Le projet aboutit à une proposition radicale et à l’imaginaire utopique, en proposant de reconnecter les différentes stratifications horizontales du projet par un système de circulation non plus intérieur mais en façade. Ainsi, l’idée développée est celle de pouvoir relier n’importe quel point de l’espace par un seul et même fluide.

La citadelle des obliques est un projet de redéveloppement du quartier de Beaugrenelle à Paris. Sa conception se développe autour de deux références distinctes. La première, la citadelle de Kowloon en Chine, introduit la notion de densité dans le projet. La deuxième plus occidentale reprend la théorie de la fonction oblique développée par Claude Parent afin de repenser les systèmes et moyens de communications. L’intervention a donc portée sur la densification extrême de l’espace urbain ainsi que sur ses moyens de communications. Le projet aboutit à une proposition radicale et à l’imaginaire utopique, en proposant de reconnecter les différentes stratifications horizontales du projet par un système de circulation non plus intérieur mais en façade. Ainsi, l’idée développée est celle de pouvoir relier n’importe quel point de l’espace par un seul et même fluide.

La citadelle des obliques est un projet de redéveloppement du quartier de Beaugrenelle à Paris. Sa conception se développe autour de deux références distinctes. La première, la citadelle de Kowloon en Chine, introduit la notion de densité dans le projet. La deuxième plus occidentale reprend la théorie de la fonction oblique développée par Claude Parent afin de repenser les systèmes et moyens de communications. L’intervention a donc portée sur la densification extrême de l’espace urbain ainsi que sur ses moyens de communications. Le projet aboutit à une proposition radicale et à l’imaginaire utopique, en proposant de reconnecter les différentes stratifications horizontales du projet par un système de circulation non plus intérieur mais en façade. Ainsi, l’idée développée est celle de pouvoir relier n’importe quel point de l’espace par un seul et même fluide.